La migraine est sous-médicalisée et sous-traitée et l’automédication est reine chez les migraineux. Commençons donc par consulter puis par suivre les recommandations de son médecin.

La migraine est toujours mal prise en charge chez de nombreux patients. Et, ceux qui se traitent ont majoritairement recours à l’automédication.

La première chose à faire pour un migraineux qui souhaite améliorer la situation c’est de consulter un médecin. En commençant par son généraliste.

S’il y a lieu, le généraliste prescrira des examens complémentaires, probablement inutiles s’il pose d’emblée le disagnostic de la migraine. Ou orientera son patient vers un neurologue spécialiste de la migraine.
Il pourra prescrire un traitement pour arrêter les crises et, si nécessaire, un traitement de fond, adapté au patient, pour diminuer l’intensité et la fréquence des crises.

Il est important de prendre correctement ces traitements.

En cas d’une crise, il est plus efficace de prendre le traitement dès l’apparition de la douleur, sans attendre, et de bien respecter les doses (ni trop, ni trop peu). Dans le cas de prise d’un triptan, il est inutile de prendre une deuxième dose si la première n’a pas agi. Cela ne servirait à rien. Il faut en revanche en parler à son médecin traitant.

A l’inverse, ne pas prendre le médicament de crise trop tôt ou de manière préventive. Cela ne servirait à rien, sauf à s’engager dans la voie de l’abus médicamenteux.

En cas de traitement de fond, les médicaments doivent être pris régulièrement tous les jours. Sans régularité et persévérance, le traitement ne servirait à rien. Cette persévérance est d’autant plus difficile à tenir que les effets bénéfiques ne sont pas visibles avant plusieurs mois de traitement.

Dans tous les cas, si des effets secondaires se manifestent, il est indispensable d’en parler à son médecin qui pourra ajuster le traitement.

LAISSER UN COMMENTAIRE