Tout d’abord vous n’êtes pas sans savoir que la peau est constituée en trois couches : l’épiderme, le derme et l’hypoderme.

1. L’Epiderme : cette première couche de peau qu’on appelle également couche superficielle est celle que nous pouvons voir et toucher. L’épiderme a pour rôle de nous protéger des agressions extérieures, son épaisseur varie d’une personne à l’autre. Cependant, elle est beaucoup plus épaisse chez les peaux noires que blanches. Nous allons à présent étudier les caractéristiques et les propriétés de l’épiderme. L’épiderme est constitué

L’épiderme a pour fonction de contrôler le niveau d’hydratation de la peau, et ceci, même si il est composé de cellules mortes. Chez les peaux noires, l’épiderme est moins bien hydraté car la kératinisation est moins longue. C’est pourquoi la peau est plus sèche notamment l’hiver sous les climats européens. Par contre au niveau du visage, il n’y a aucune différence avec les autres peaux, nous rencontrons les mêmes problèmes : grasses, mixtes, acnés…

2. Le Derme : le derme est riche en fibres collagènes et élastiques, qui assurent à la peau sa résistance et son élasticité. C’est dans cette deuxième couche de peau que les cellules se multiplient pour remplacer celles qui sont éliminées. Contrairement à l’épiderme, il contient de nombreux vaisseaux sanguins qui assurent la nutrition de l’épiderme. On trouve dans le derme des terminaisons nerveuses spécifiques, sensibles au toucher, à la douleur et à la température qui permettent la protection et la réparation des tissus endommagés. En effet, le derme est essentiellement constitué d’une protéine appelée collagène, laquelle élabore le tissu cicatriciel pour réparer les coupures et les écorchures. Le derme renferme également la base du poil.

3. L’Hypoderme : l’hypoderme est la couche la plus profonde de la peau. Sous le derme se trouve l’hypoderme qui est une couche adipeuse sous-cutanée. Cette couche de peau est riche en graisse et en vaisseaux sanguins, son rôle est d’amortir les pressions auxquelles la peau est soumise et de protéger l’organisme des variations de température. L’hypoderme se trouve essentiellement dans les parties du corps devant supporter un impact important, comme les fesses ou les talons. Il est quasi-inexistant dans les autres zones.

L’hypoderme des peaux noires est non seulement plus dense mais absorbe environ 1/3 d’énergie de plus que celui des peaux blanches. Par conséquent, la peau noire a beaucoup plus de glandes sébacées. L’avantage de cet excès de sébum est qu’il va protéger la peau. C’est pourquoi la peau du visage a une tendance lipidique sous le climat d’origine qui est très ensoleillé et humide. Par contre, l’inconvénient de cette surproduction est qu’il va développer une multitude de cellules mortes ce qui aura pour conséquence d’asphyxier et de déshydrater la peau au fil des années.

Les Conséquences au quotidien

Ces différences de structure au niveau de la peau entraînent inévitablement un manque d’exfoliation et de déshydratation des cellules épidermiques et ce phénomène est aggravé sous les climats tempérés. En effet, l’hiver sous ces climats, la peau du corps est extrêmement sèche d’où cette sensation de tiraillement ou cette fameuse peau de crocodile. C’est pourquoi il est nécessaire de procéder à une hydratation quotidienne de la peau avec des crèmes nutritives et hydratantes ou du beurre de karité. Quant au visage, il faut faire un gommage très doux, au moins une fois par semaine suivi de masques hydratants.

LAISSER UN COMMENTAIRE